Toi aussi tu l’as remarqué si tu sillonnes le web comme moi depuis quelques années. Chaque jour de nouveaux créateurs de contenu se lancent afin de récolter leurs parts du gâteau. Chaque jour de nouvelles vidéos sont postées, des blogs sont créés et des podcasts écoutés. Comment se démarquer dans cette masse ?

Chaque jour, les créateurs de contenu essaient de se faire connaître et d’accrocher l’attention de leur audience.

Seulement voilà, on a TOUS besoin de partager nos contenus pour se faire connaître.

Et il y a du monde maintenant sur le marché, entre le môme de 7 ans qui partage ses vidéos de Call of Duty et te prouve qu’il est bien meilleur que toi pour installer gratuitement Photoshop, le créateur qui récolte l’or et la gloire de la plateforme et fait des milliers de vue, tous les nouveaux, et toi. 

Cela fait un paquet de monde… Pire, c’est une véritable guerre. 

Oui, nous sommes en Guerre. 

En guerre pour récolter l’attention des personnes. 

Et le mastodonte qui rafle la mise depuis quelques années dans cette guerre, peu importe ta thématique, peu importe le mal que tu peux te donner, peu importe la plateforme que tu utilises, il reste indétrônable.

Car il a bien compris ce qui marche aujourd’hui, c’est Netflix… (Oui, ce n’est pas toujours celui auquel on pense…).

Au lieu de regarder tes vidéos, lire tes mails (ou même dormir !!), ton client regarde la nouvelle saison de La Casa de Papel. Il a son attention complètement scotchée sur sa série (on verra en détail comment ils y arrivent), et peut-être que toi aussi tu en as déjà fait des nuits blanches. 

Nous sommes en guerre l’ami.

Tous les créateurs de contenu, les artistes des temps modernes sont touchés par ce phénomène et doivent se doter de courage pour mener leur bataille et espérer conquérir un territoire suffisamment vaste pour nourrir leur ambition et leur espoir de liberté…

Prépare-toi matelot, car ce qu’on va voir aujourd’hui,c’est de l’or en barre. 

5 principes qui vont  scotcher l’attention de ton prospect et le fidéliser grâce à ton contenu

Ce qui rend les gens fous, ce qui les scotche et les maintient en haleine, tout le long, c’est un combiné de plusieurs principes.

Oui je ne te parlerai jamais de technique, car tu n’as pas de temps à perdre à te former toutes les 4 lunes sur les nouveaux algorithmes, les principes sont éternels et le meilleur investissement que tu peux faire en termes de connaissance pour ton biz.

Pourquoi est-ce que tu peux passer autant de temps au cinéma ? 

A lire un livre de plusieurs centaines de pages ? 

A préférer regarder netflix plutôt que dormir ! 

Quelle est la recette secrète que tous les meilleurs créateurs de contenu gardent dans le coffre-fort pour faire autant de best-seller (le dernier à lui seul a suffi à scotcher plus de 65 millions de personnes…) ?

1- Ils utilisent la distraction

Tu passes un bon moment sur le contenu, il te permet de t’occuper et de passer le temps. 

C’est le B.A.B.A d’un bon contenu. Un contenu qui distrait est un contenu où on ne s’ennuie pas.

L’Homme a besoin de distraction, car l’ennui est un ennemi horrible à combattre. 

Vois ton contenu comme de la nourriture. 

On a tous besoin de manger, comme on a tous besoin d’être distrait. Et on est prêt à payer cher pour bien manger comme on est prêt à payer cher pour être distrait (abonnement Netflix, cinéma…).

Pour info, sur le premier trimestre 2019, Netflix a réalisé un chiffre d’affaires de 4,52 Milliards de dollars. En  2020, avec le confinement, la plateforme a atteint plus de 5,8 milliards.

Les personnes s’ennuient et ont envie d’être distraites quitte à payer pour. 

Au temps des rois, il y avait bien le “bouffon du roi”, des troubadours, pour les distraire, pour chanter, ou se faire taper dessus. Bref d’une façon ou d’une d’autre, ils distraient leur auditoire, c’était leur cœur de métier.

Comme je pense que tu n’as pas envie de te faire taper dessus, passons aux autres points pour voir les ingrédients source d’un contenu qui empêchera ton prospect de dormir.

2- Le plus connu et le plus négligé   

C’est de rédiger des histoires. C’est de loin le meilleur moyen de rendre fidèle ton lecteur et de l’accrocher jusqu’à la fin.

Les troubadours comptaient les histoires de guerre de royaume en royaume. Et pour distraire leur auditoire, ils les chantaient (Distraction + histoire).

Seulement voilà. 

Ce qu’on ne te dit pas, c’est qu’une belle histoire distrayante ne suffit pas (sinon la saga Harry Potter ne serait pas uniquement le 5e livre le plus vendu au monde).

Les contenus les plus regardés, les plus vus, les plus vendus de tous les temps, ceux qui sont sur le podium et se démarquent véritablement, ont quelques choses de particulier.

Et si tu arrives à comprendre ce concept et l’appliquer dans tes contenus, attends-toi à voir tes contenus mis en avant par les plateformes tellement les gens restent accrochés, même si tu ne l’as pas fait exprès…

Tu l’as compris, c’est le 3e principe.

3- Évangéliser son contenu

Lors de mes recherches, je me suis intéressé aux ouvrages indétrônables, ceux ayant rapporté le plus de vente, ceux ayant accroché le plus de personnes.

Dans la catégorie Livres best sellers de l’histoire :

  • Le Numéro 1 est la Bible ( + de 4 milliards d’exemplaires) ;
  • En Seconde position Le Coran ( + de 3 milliards d’exemplaires) ;
  • Et le dernier du podium n’as même pas vendu ⅓ du second avec 800 millions d’exemplaires…

Je te rassure, on ne va pas parler religion, mais bien persuasion avec notre pote marketing.

Et on doit se poser une question… 

Pourquoi est-ce que ce sont deux livres religieux au top des ventes ?  

Pas parce qu’ils sont sur le marché depuis longtemps.

Non.

Car ils répondent à un besoin. Le besoin d’appartenance. 

Sur la pyramide de Maslow, c’est le 3e besoin après les besoins élémentaires qui sont : se nourrir et s’abriter. 

Les contenus BEST SELLERS ont des fidèles. 

Ils réunissent un groupe autour de mêmes croyances diffusées dans leurs contenus. Des lieux de culte sont parfois construits et nommés pour fortifier les liens entre les membres du groupe. 

Voilà la véritable force des contenus les plus vendus au monde. 

Ils ont le pouvoir de rassembler des fidèles.

Harry Potter aussi a des fidèles (mais beaucoup moins que les 2 ouvrages religieux, qui explique sa 5e place). On a tous quelqu’un dans notre entourage qui est vraiment fan de Harry Potters, qui a lu tous les livres et même dans plusieurs langues. 

Harry Potter aussi a ses lieux de culte, un fan digne de ce nom a déjà ou prévoit obligatoirement d’aller à Londres et piétiner la reconstitution du chemin de traverse et acheter une baguette dans la boutique d’Ollivander. 

Pour résumer jusque-là : 

Un bon contenu raconte une histoire distrayante où on ne s’ennuie pas, qui incarne des valeurs (par le créateur du contenu), pour  unir des individus (répond aux 3e besoins de Maslow).

Tu dois alors te poser ces questions : 

  • Quelles sont les grandes valeurs de tes contenus ? De ton histoire ?
  • Sont-elles suffisamment apparantes dans tes contenus ?

(Tu ne verras jamais Harry abandonner ses amis, ce n’est pas dans ses valeurs).

Maintenant qu’on est entre nous et qu’on a fait fuir tous les touristes (1266 mots plus tard), il faut prendre en compte une chose essentielle dont personne ne t’a parlé jusqu’ici, et qui répond à la question logique qui tu te poses certainement : comment faire pour construire son groupe ?

4) Pour fidéliser tes membres, tu dois nourrir leur fierté

Ce point, il est carrément contre-intuitif…

Et c’est de loin l’un des plus importants (même si le dernier reste le must à faire dans tes contenus).

(5 lignes un peu barbantes pour comprendre).

Comme le souligne l’étude sur le sujet du Proceedings of the National Academy of Sciences (PNAS) :  

« L’homme préhistorique devait devenir appréciable aux yeux des membres de sa communauté afin de recevoir de l’aide en cas de besoin. »

Pour adopter les meilleurs comportements valorisés par le groupe, on a besoin d’un moyen de mesure nous permettant de nous guider, dans nos choix et façons d’agir. 

Et ce sentiment de fierté est une récompense interne qui nous guide vers ces actions.

Ce serait un système motivationnel qui inciterait à tenir compte de la considération des autres. 

(c’est fini)

Donc : 

C’est une fierté pour les fans de Harry Potter d’avoir lu TOUS les bouquins. Cela permet de reconnaître les membres de la tribu.

C’est idem pour nous les marketeux. 

Qui d’entre nous n’a jamais entendu, voire jamais lu la semaine de 4H. 

Autres exemples. 

Quel marketeur, copywriter digne de ce nom n’a jamais entendu parlé ou lu les ouvrages de Gary Albert (probablement le meilleur copywriter de tous les temps).

5) Le  principe qui a scotché plus de 64 millions de personnes à lui seul

La série la plus regardée  de Netflix a exploité quasiment CE SEUL PRINCIPE et a explosé tous les records.

Stranger Things (source : NY Times)

(tu l’as peut-être suivi toi aussi)

Evidemment qu’elle contient les 4 autres principes, mais elle a carrément appuyé sur le champignon sur ce 5e principe. 

C’est utiliser l’intrigue.

Miser à fond sur la curiosité (j’ai fait une vidéo basée que là-dessus dont le watch time moyen est plus de 50% de la vidéo. Tu peux regarder ici, elle est en non répertoriée, cela veut dire que seul toi désormais peut la voir.)

Pour que ton lecteur se demande « QU’EST-CE QUI VA SE PASSER NOM DE DIEU ! « 

Les séries utilisent très bien ce principe pour te faire passer des heures devant ton écran et enchaîner les épisodes. 

Ce principe s’explique par le simple fait qu’on n’aime pas les incompréhensions, et par notre pulsion naturelle à vouloir chercher la vérité. 

Si tu veux que ton audience reste scotchée sur ton contenu, je t’invite à susciter la curiosité autant que possible.

Source : https://www.webmarketing-com.com/2020/05/20/766024-5-principes-scotcher-attention-prospect-fideliser-contenu

Auteur : Maxence Desbois


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.